26 octobre 2004

Que celui ou celle qui a compris lève le doigt

Homophobie, sexisme: le mauvais cocktail de MatignonLe projet de loi du gouvernement scandalise les féministes.Par Blandine GROSJEANvendredi 22 octobre 2004 (Liberation - 06:00) a preuve que les femmes sont vraiment des emmerdeuses ? Le gouvernement leur fait un cadeau en ajoutant le mot «sexiste» à une loi conçue, voulue par et pour les homosexuels afin de réprimer les propos homophobes. Et elles sont furieuses. Mercredi, la Cadac (Coordination d'associations féministes), les Chiennes de garde et le... [Lire la suite]
Posté par pylame à 22:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 octobre 2004

Rimbaud-Verlaine

le teint pâle, les joues creuses, les mains sèches. il tourne les pages blanches d'un Rimbaud inachevé. des larmes coulent sur le sang figé du poète maudit. regrette-t-il de ne pas avoir su le comprendre ?   les moqueries, les sautes d'humeurs lui manquent. celles d'un ange malade, sarcastique et confus. voyant du monde, visiteur impromptu, ineffable. regrette-t-il de ne l'avoir écouté d'un seul oeil ?   l'oeil du poète qui compare ce qu'il voit à ce qu'il est. tout ce qu'il ressent à ce qu'il veut connaître. tout... [Lire la suite]
Posté par samme à 18:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2004

éloge du livre, ou comment s'ennuyer en cours magistral

11h15-13h00...esthétique de la scène et de l'image : théâtre. Me voilà en train d'assister à un cours sur le "lieu théâtral", depuis ses débuts...Je tente tant bien que mal de prendre le cours. Mais voilà que le brave homme a plusieurs livres à son actifs dont l'un : la fabrique du théâtre (autant promouvoir un jeune auteur qui débute) qui reprend point par point ce que nous abordons au fil des cours, avec toutefois quelques divagations d'ordre théâtrales, bhein tiens..., les grandes mythologies grecques...la transcendance sous l'oeil... [Lire la suite]
Posté par samme à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2004

quand on aime on devient magicien magicienne....

Il y a des poèmes impalpables entre les lignes de chaque lettre de ton prénom.... Ma jeunesse me semble bien vieille quand tu es à mes côtés.Brigitte intemporelle, fantastique épileptique, fantasmagorique...fanstame à ego hic, Brigitte.Chaque réorchestration était une gourmandise, un doux parfum d'orient. Transcendance, trance en danse de tes gestes, ton allure extra terrestre, tu nous surplombes avec génie et pourtant si proche à chaque instant, une scène sans frontière... A chacun de nos applaudissements tu prenais des bains... [Lire la suite]
Posté par samme à 19:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 octobre 2004

Goldorak Go!

Joseph-Ignace Guillotin (1738-1814), inventeur comme son nom l'indique de la guillotine, couic, voulait faire son instrument arme d'équité, d'égalité de tous devant l'exécution , en effet le type pouvait varié selon que vous étiez puissants ou misérables, décapités ou torturés jusqu'à la fin et c'était pas au choix. Enfin bref, JIJI comme on l'appelait à la capitale s'est dit quand même que c'était chier, il dit alors cette phrase célèbre devant les plans frais de la bête du docteur chirurgien Antoine Louis, secrétaire perpétuel de... [Lire la suite]
Posté par dudul à 16:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 octobre 2004

Danser le tango

Trés chers frères, trés chères soeurs, mobilisons nous ! Le temps du blabla est fini ! Houra me direz vous et vous aurez bien raison... Pestons ensemble contre cette télé-réalité qui nous envahit comme ci on avait jamais eu à y faire face auparavant... Non, non, jamais on a essayé de nous faire gober des choses fausses à la télé avant cette mode, même pas à coup de montage ou de commentaires inapropriés. Non, même pas quand PPDA a fait une fausse interview avec Fidel Castro. Même pas, aussi, dans ces petits films qui se suivent en... [Lire la suite]
Posté par pylame à 00:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 octobre 2004

laÏ laÏ laÏ laÏ lalaÏ

Cela fait environ deux ans que je ne me souviens plus de mes rêves. Ce matin j'ai ouvert les yeux avec effroi et avant cela dans mon sommeil, agitée, j'ai froncé les sourcils et sué d'incompréhension tant ce rêve était clair, réel et improbable. Pensez vous sincèrement que Nicolas sarkozy est le genre d'individu à prendre un car paumé, d'une navette paumée, dans un trou paumé, à une heure paumée, à faire du charme à la conductrice paumée( mais pas autant), et pensez vous sincèrement que la conductrice en question puisse tomber... [Lire la suite]
Posté par dudul à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 octobre 2004

Carrefour

Il y'a ceux qu'on fait juste croiser et c'est trés bien ainsi. Il y a ceux qu'on loupe et qu'on aurait apprécié connaître. Ceux qu'on connait juste comme ça. Les amis.  Et surtout, il y a ceux qu'on croise pas au bon moment( il s'agit bien là de l'amuur), de là, mesdames et messieurs, découle 2 catégories ( non, promis, c'est pas une histoire de neurones) : ceux qu'on croise trop tôt et ceux qu'on croise trop tard. D'ailleurs, si c'est trop tard pour l'un, c'est trop tôt pour l'autre, non ? Bref, ce n'est pas le... [Lire la suite]
Posté par pylame à 23:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2004

Vibrant, n'est-il pas ?

    Le trafic d'un aéroport régional d'Australie a été interrompu pendant une heure lundi après une alerte à la bombe déclenchée par un vibromasseur déposé dans une poubelle. Le vibromasseur a été découvert par un agent de sécurité à l'aéroport de Mackay (nord-est), où un paquet suspect avait été remarqué dans une poubelle de la cafétéria du terminal, a précisé un porte-parole de la police. Tous les personnels au sol des compagnies, des centaines de passagers qui venaient juste de débarquer d'un vol,... [Lire la suite]
Posté par pylame à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2004

lit bide eau

Un sourire qui claque. Un parfum qui t'envahit. Des lèvres qui brûlent. Des seins qui t'appellent... Peu à peu, tu te transformes en loup, tu baves, tu regardes et tu baves. Parait que ça serait à cause d'un truc qui s'appelle "libido", c'est quelque chose qui ne se voit pas qui s'empart de ton corps jusqu'au dernier neurone. Et si toutefois, tu as la chance d'en avoir 2 alors il y en a un qui peut se rebeller, qui ne veut pas obéir à ces pulsions bestiales. C'est ainsi que commence une lutte sans merci à coup de sabres lasers,... [Lire la suite]
Posté par pylame à 00:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]