23 novembre 2005

Ce soir, les nuages sont bas

Ce soir,  les nuages sont bas. Ça fait 2/3 jours qu’il fait gris. Et moi, ça fait 2/3 verres que je remplis. Cher Jack. Il est présent en moi quand le moral est aux abonnés absents. Bien sûr, ce n’est qu’une passade. Bien sûr que je crois en l’avenir. Enfin, j’y crois surtout quand je n’y réfléchis pas. En arriver là alors que je consacre toute mon énergie à oublier. Je suis las.

                Aaah… Pourquoi est ce qu’ils ne comprennent pas ?! J’en ai marre de réfléchir ! Merde !

Oh un miroir … Sourire en coin gauche, sourire en coin droit. T’es un winner toi, tu en veux dans la vie… Non mais regarde cette belle merde qui ressemble à rien. Même quand j’essaie de sourire, je me trouve pitoyable … Mais c’est pas grave parce que moi je chie à la gueule de tout le monde moi … Mais ouai… Y faut... Le pognon dans la vie, y’a que ça de vrai. Quel pied de sentir que toutes ces personnes sont sous mon autorité. Toi, je t’accorde le droit de vivre encore quelque temps, toi non. Trop bon !

                Ces petites vies misérables que j’écrabouille comme un vieux mégot qui ne veut pas s’éteindre. Ils savent pas profiter de la vie ces gens là. Dans quelques années, ça sera la fin… Ba oui, quand tous ces gens grands fortunés au pétrole n’aurons plus de sources de revenu, ils ne pourront que passer leur temps à s’entretuer, faut bien s’occuper. Ils ont de quoi s’acheter des armes, faut pas s’inquiéter. Si moi j’ai des thunes alors eux, qu’est ce qu’ils ont bordèle de merde ?!

Moi, je veux juste que ma famille vive confortablement, c’est louable non ? En même temps, ça fait beaucoup de responsabilités pour un seul homme… Pffff… J’avais dit d’arrêter de réfléchir.

La conscience. La conscience. Quelle connerie !!!

Alors même pas, on peut embarquer tout le monde dans sa déchéance sans avoir de problème. Même pas.

Je vais aller me coucher, demain j’aurai tout oublié. Demain je me battrais pour moi et ma famille, avoir le maximum de thunes pour profiter, profiter, profiter. Ne pas s’inquièter, foncer sans se retourner et là, je me sentirais en toute sécurité…

Posté par pylame à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Ce soir, les nuages sont bas

Nouveau commentaire