09 novembre 2004

Le pape attaqué par une météorite

Alors que le pape se rendait à confesse ce matin vers 9h45, il fut littéralement projeté sur quelques métres. On a d'abord cru à une déflagration physique dû au Chili con carné ingurgité par sa sainteté hier soir mais fort est de constater qu'il a bien reçu un caillou venu de l'espace en plein sur le flan droit. Alors, au sein du Vatican, on se pose la question : est ce un signe de Dieu lui-même ? En effet, on peut relever le fait que malgré l'intensité du choc, Jean-Paul 2 n'a pas laché son baton avec le petit Jésus (d'ailleurs... [Lire la suite]
Posté par pylame à 22:43 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
08 novembre 2004

Vaut mieux la haine ?

Battu et insulté par des jeunes du FN, il se retrouve accuséPascal Richard est membre du Scalp, organisation antiraciste.Par Renaud LECADREsamedi 06 novembre 2004 (Liberation - 06:00) e parquet de Bourges (Cher) a une singulière conception de la justice. Dans la nuit du 29 mai 2003, une bagarre éclate entre colleurs d'affiches du Scalp (Section carrément anti-Le Pen) et du FNJ (Front national de la jeunesse). Un grand classique : provocation, échange de noms d'oiseau puis de coups. La suite l'est moins,... [Lire la suite]
Posté par pylame à 23:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 novembre 2004

George...t'es pas une coccinelle

pour une mise en bouche ou une mise en boîte : bush tu nous dégoûtes...bush d'égout...bouche béante...crétin atomique...crétin, crétin, crétin...déclin du rêve américain...big bush big kiss pas envie de french kiss...bête à bon dieu ? non, George.W. t'es pas une coccinelle...roi de la rime biblique, u.s.a : usine à prédicateurs télé...je veux un citizen baby boom inter-nation-halle pour te calmer.
Posté par samme à 14:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 novembre 2004

Busherie

1, 2 . Fumée. Nous n'irons plus au bois car la belle s'est éteinte. Néant total, néhandertal, tours infernales, conséquences brutales. Invasions barbares et encore quelques efforts pour toucher le nerf de la guerre. Compter le temps et autre or noir, se laisser guider par la peur jusqu'à écoeurement.
Posté par pylame à 19:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 novembre 2004

perdre un oeil et gagner un nez...

Je te prends dans mes bras sans rien dire, le contact de ta peau à la fois chaude et parfumée.J'ai deviné le contour de tes formes avec pudeur.Toujours sans rien dire, je contemple la beauté qui s'approche de moi et me serre dans ses bras.J'ai alors compris que la vraie beauté était déterminée par l'amour et l'estime qu'on lui porte.Je ne me lasserai jamais de regarder tes yeux, ta bouche, tes mains, autant de détails qui n'ont aucune importance, je ferme les yeux quand tu es dans mes bras.Ton souffle me caresse la nuque et me... [Lire la suite]
Posté par samme à 10:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2004

Que celui ou celle qui a compris lève le doigt

Homophobie, sexisme: le mauvais cocktail de MatignonLe projet de loi du gouvernement scandalise les féministes.Par Blandine GROSJEANvendredi 22 octobre 2004 (Liberation - 06:00) a preuve que les femmes sont vraiment des emmerdeuses ? Le gouvernement leur fait un cadeau en ajoutant le mot «sexiste» à une loi conçue, voulue par et pour les homosexuels afin de réprimer les propos homophobes. Et elles sont furieuses. Mercredi, la Cadac (Coordination d'associations féministes), les Chiennes de garde et le... [Lire la suite]
Posté par pylame à 22:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 octobre 2004

Rimbaud-Verlaine

le teint pâle, les joues creuses, les mains sèches. il tourne les pages blanches d'un Rimbaud inachevé. des larmes coulent sur le sang figé du poète maudit. regrette-t-il de ne pas avoir su le comprendre ?   les moqueries, les sautes d'humeurs lui manquent. celles d'un ange malade, sarcastique et confus. voyant du monde, visiteur impromptu, ineffable. regrette-t-il de ne l'avoir écouté d'un seul oeil ?   l'oeil du poète qui compare ce qu'il voit à ce qu'il est. tout ce qu'il ressent à ce qu'il veut connaître. tout... [Lire la suite]
Posté par samme à 18:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2004

éloge du livre, ou comment s'ennuyer en cours magistral

11h15-13h00...esthétique de la scène et de l'image : théâtre. Me voilà en train d'assister à un cours sur le "lieu théâtral", depuis ses débuts...Je tente tant bien que mal de prendre le cours. Mais voilà que le brave homme a plusieurs livres à son actifs dont l'un : la fabrique du théâtre (autant promouvoir un jeune auteur qui débute) qui reprend point par point ce que nous abordons au fil des cours, avec toutefois quelques divagations d'ordre théâtrales, bhein tiens..., les grandes mythologies grecques...la transcendance sous l'oeil... [Lire la suite]
Posté par samme à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2004

quand on aime on devient magicien magicienne....

Il y a des poèmes impalpables entre les lignes de chaque lettre de ton prénom.... Ma jeunesse me semble bien vieille quand tu es à mes côtés.Brigitte intemporelle, fantastique épileptique, fantasmagorique...fanstame à ego hic, Brigitte.Chaque réorchestration était une gourmandise, un doux parfum d'orient. Transcendance, trance en danse de tes gestes, ton allure extra terrestre, tu nous surplombes avec génie et pourtant si proche à chaque instant, une scène sans frontière... A chacun de nos applaudissements tu prenais des bains... [Lire la suite]
Posté par samme à 19:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 octobre 2004

Goldorak Go!

Joseph-Ignace Guillotin (1738-1814), inventeur comme son nom l'indique de la guillotine, couic, voulait faire son instrument arme d'équité, d'égalité de tous devant l'exécution , en effet le type pouvait varié selon que vous étiez puissants ou misérables, décapités ou torturés jusqu'à la fin et c'était pas au choix. Enfin bref, JIJI comme on l'appelait à la capitale s'est dit quand même que c'était chier, il dit alors cette phrase célèbre devant les plans frais de la bête du docteur chirurgien Antoine Louis, secrétaire perpétuel de... [Lire la suite]
Posté par dudul à 16:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]