14 juin 2005

Un mouton noir à "la fête du mouton noir"

J’avais pourtant pris un peu de pognon pour nous payer une grillade à « la fête mouton noir » ce samedi à fontaine au parc la Poya. Le comité grenoblois pour une autre Europe organisait ( sur le papier ) la manifestation, barbec, débat, et apero festif avec la compagnie « jolie môme » entre autres. J’ai eu l’information dans la newsletter d’attac. J’invite par la même occasion, gé, mon ex-collègue et ami très cher, nous avons lutté ensemble pour nos conditions de travail et la reconnaissance du métier de conducteur voyageur… il est aujourd’hui en accident du travail et je suis au chômage…cela ne nous empêche pas de continuer, bien au contraire… enfin, toujours est il que gé est à la cinquantaine et qu’avant d’avoir vécu cette expérience professionnelle traumatisante, subit ce nouveau concept de gestion du personnel, de bétail, il ne s’intéressait pas plus que ça à défendre ces droits et à les concevoir d‘un point de vue collectif… on peut dire qu’il est dans le flou de l‘action, comme moi, mais c’est parce qu’ il a, comme moi, la crainte d’adhérer, l’appréhension du catalogue et de la case étroite. Un barbecue? Un rassemblement? Une fête?Nous avons moyennement apprécié… Nous ne nous sentions pas franchement la bienvenue, aucun engouement sinon celui de voir Pierre ou Paulette de « l‘assoc‘ », que nous ne connaissions pas d’ailleurs ( ben oui j‘aurais aimé qu‘on me donne un p‘it calumet de la solidarité dans un aloha ensoleillé) . Un regard de la gardienne de brochette… t’en est ou t’en est pas? Passe moi la bidoche j’ai faim… haa… plus d’viande… pfff… j’ai soif…
très peu de monde… j’ai cette impression qu’aucun effort n’a été fourni afin de rassembler du monde…c’est sûrement faux et insultant pour les quelques uns qui se sont donné à fond… m’enfin peut être un manque de méthode… la critique est facile je sais… toujours est il que gé, qui est à la cinquantaine n’a pas envie de fournir l’effort d’adhérer ce que je comprends… et j’eus cette impression désagréable que rien était fait pour intégrer ceux qui ne l’étaient pas… il est vrai qu’il est toujours plus facile de prêcher des convaincus… intègre toi toi même je sais… pas facile… parce que quelquefois ça vient pas tout seul… et qu’on a su faire de la politique un domaine non accessible au peuple, on l’a du moins convaincu qu’il était ici impuissant…Pour ma part j ‘ai envoyé un mail à la LCR pour avoir des infos concernant l’adhésion. Un autre mail m’est envoyé avec remerciements et un numéro de portable à appeler. Je n’arrive pas à me décider à appeler...
Faut il forcément adhérer pour mener une lutte efficace?

mouton_noir

Posté par dudul à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Un mouton noir à "la fête du mouton noir"

Nouveau commentaire